Nouveau LES BONNES BOUILLES Zoom

LES BONNES BOUILLES

Reconnaissance et verbalisation d’émotions dans des scènes illustrées.

Auteure : Adeline GERVAIS 
Illustrations : Fabienne DAVID

Plus de détails

135,00 €

TTC

GS2001

Ce jeu de langage, utilisable avec de très jeunes enfants, a été conçu pour les aider à reconnaitre et à nommer des émotions dans une grande variété de situations et ainsi favoriser le développement de l’empathie. Ce jeu montre également que tout le monde ressent des émotions, qu’elles peuvent être partagées, que celles-ci ont différentes causes et qu'une même situation peut générer plusieurs émotions en fonction de son contexte. Les expressions du visage matérialisent visuellement ces ressentis.

Les enfants devront observer une scène illustrée pour identifier, reconnaître et nommer les quatre émotions de base : la colère, la tristesse, la joie et la peur, ressenties par un petit garçon ou une petite fille, chacun placé dans des scènes de vie simples. Ils devront acquérir le vocabulaire associé à chacune d’entre elles par exemple pour la colère : furieux, fâché, énervé, agacé… Le sens de l’observation, la capacité à décrire ce que l’on voit et à le verbaliser en faisant l’usage de phrases simples construites avec le « je », le « il » ou le « elle », trouver des liens de causalités en utilisant le « parce que » seront autant de compétences utilisées dans le cadre de ce jeu.

MATÉRIEL :

Le « Jeu « Les Bonnes Bouilles » est composé de :

• 72 grandes cartes illustrées, imprimées recto/verso et réparties en 18 thèmes dont 9 mettant en scène une petite fille (le bain, le vélo, la forêt, la glace, le poney, la peinture, le manège, le château de sable et le ballon) et 9 thèmes mettant en scène un petit garçon (l’ours en peluche, le chat, le gâteau, le parc à jeux, la piscine gonflable, le lit, la pluie, le bonhomme de neige et le chien).

Sur ces cartes, le verso représente la même illustration qu’au recto mais les traits du visage de la petite fille ou du petit garçon ont disparu.

• 8 pancartes « expression», reprenant une par une les expressions du visage du garçon et de la fille.

• 4 chevalets pour exposer les cartes à un groupe d’enfants.

Il est entendu que le fait d’attribuer des thèmes différents pour les garçons ou les filles n’a rien à voir avec le genre (les garçons prennent

également des bains et les filles font ou aiment aussi les gâteaux). La seule volonté est de proposer une variété plus importante de thèmes.

Par extension, les filles peuvent s’approprier un thème mettant en scène le garçon et inversement.

A noter également que sur les dessins, ce sont toujours le même garçon et la même fille qui sont représentés. Cela permettra à tous les participants de se placer eux-mêmes dans toutes les situations illustrées par le jeu.

Important : pour rendre plus facile la déduction de chaque expression ressentie par les personnages mis en scène au-delà des traits de leur visage, il a été décidé d’adopter de façon systématique une posture corporelle dédiée : bras levés associés à la joie, bras le long du corps associés à la tristesse, bras croisés associés à la colère, enfin bras et mains tendus devant soi associés à la peur. 

MODES OPÉRATOIRES :

1) Découverte des quatre expressions : prendre les huit pancartes, les présenter tour à tour aux enfants, leur demander s’ils reconnaissent chacune des expressions sur le visage de la petite fille et du garçon etleur demander si eux-mêmes ont déjà ressenti ces émotions et dansquelles circonstances. Ensuite, il sera possiblede généraliser en demandant pourquoi etquand nous pouvons ressentir de la tristesse, être fâché, être content ou avoir peur.

2) Avec les cartes illustrées, utilisées au recto, en choisir une au hasard, la présenter au groupe et lui poser des questions afin qu’il verbalisel’émotion ressentie par le personnage (garçon ou fille) après analyse guidée de la situation. Répéter l’exercice plusieurs fois afin de découvrir les différentes émotions liées aux expressions visuelles d’un visage et à l’attitude corporelle représentée.

Ensuite, choisir les quatre illustrations d’un même thème, les présenter tour à tour aux participants et après leur avoir fait constater que le personnage ressent quatre émotions différentes, leur demander d’expliquer pourquoi.

Variante : prendre une carte illustrée au hasard, faire verbaliser l’émotion ressentie par le personnage puis présenter les autres cartes les unes après les autres jusqu’à ce que dans un autre contexte, les joueurs trouvent un autre garçon ou une autre fille qui ressent la même émotion que le premier personnage.

Ces étapes ont pour objectif de faire comprendre que tous, nous ressentons des émotions, qu’elles sont ressenties par les autres et que si elles varient en fonction de circonstances, elles peuvent être identiques dans des contextes différents. Le langage employé permettra l’utilisation du « il », du « elle », du « parce que »… et du « je ».

3) Jeu du tri des émotions : positionner sur la table une carte illustrée pour chaque émotion. Distribuer quelques cartes à chaque joueur d’un groupe qui pour s’en défausser devra faire correspondre les émotions de ses cartes avec celles de la table. Chaque carte posée devra être justifiée.

4) Avec les cartes illustrées utilisées au verso (pour rappel, le visage de la fille ou du garçon est effacé) et les pancartes « expression ».

Présenter une carte illustrée sans le visage et les huit pancartes « expression » Poser des questions pour amener les enfants à verbaliser le contexte, puis trouver des liens de causalité. Ensuite, déduire l’émotion ressentie par le personnage et enfin, choisir la pancarte « expression » correspondante. La correction sera possible en retournant la carte illustrée.

Tous nos jeux sont lavables à l'eau et au savon. Jeux fabriqués en France.

Accepter

Grand cerf utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous vous recommandons d'accepter leur utilisation pour profiter pleinement de votre navigation.